Bières houblonnées : n'ayez pas peur!

Bon départ

Les nouveaux amateurs de bières de microbrasserie peuvent avoir des réserves sur certains styles de bières. C'est le cas entre autres des bières houblonnées. Des idées préconçues empêchent la découverte de ces bières impressionnantes.

Ils se fient très souvent à l'expérience de Pierre-Jean-Jacques pour orienter leurs choix. D'autres vont tout simplement accrocher la premières bières de style IPA vieille d'un an en vente sur une tablette d'épicerie pour en faire l'expérience et conclure à la déception amère! Il est risqué de faire confiance à une chaine d'épicerie qui vend des cannes de binnes, du lait et des nouilles ramen pour faire votre première dégustation de bières houblonnées.

Trouvez plutôt un commerce spécialisé en bières de microbrasserie, comme un membre de la DBSQ qui possède un service-conseil sur place et surtout, un vrai choix de bières fraiches. Partez avec ça.

Ok, ensuite?

Principalement, les houblons aident à la conservation de la bière et à son équilibre. Ils se dégradent avec le temps, avec la lumière et avec la chaleur. Ils aiment rester au frais. Les brasseurs vont utiliser différents types de houblons, différentes techniques pour « jazzer » votre verre de bière.

Commencez d'abord par des bières où les houblons jouent un rôle très aromatique et pas amérisant.

D'abord

Les New England IPA (NEIPA) et les Milkshakes sont certainement des choix populaires pour débuter. Les saveurs de fruits tropicaux des houblons explosent au nez et en bouche. La texture lisse et plus dense est agréable et l'amertume est discrète, pas plus amère qu'un pamplemousse avec un peu de sucre!

Justement, le sucre. Dans la bière, l'alcool plus élevé ou encore le lactose ajouté laisseront un sucre résiduel plus important et fera contre-poids à l'amertume, un peu comme un chocolat au lait sucré versus un chocolat noir 80%. N'ayez donc pas peur d'une NEIPA à 6.5%, elle n'aura pas le goût d'une Molson Xtra Dry à 7% qui vous empeste l'alcool et rien d'autre.

Les bières blondes houblonnées à cru (Juicy Pale Ale, Double Dry Hop, India Pale Lager) sont aussi des bières à considérer. Elles seront un peu plus classiques (goût malté et léger de céréales), mais les houblons agiront sur les odeurs et donneront une petite dimension fruitée et rafraichissante sans avoir l'impression de boire un verre de jus Oasis. 

Un peu d'ordre s.v.p.

Il faut laisser le temps à vos papilles de s'habituer aux petites notes d'amertume d'une bière à l'autre. C'est pourquoi l'ordre de dégustation est important. De bières pâles à foncées, de peu houblonnées (aromatiques) à doublement houblonnées (résineuses, herbacées, amères, tranchantes), et rincez toujours vos verres avant de verser! Les bières houblonnées ont toutes un potentiel d'accords-mets, mais ce sera pour un autre article si vous le voulez bien!

Vous êtes prêts?

Les houblons plus « rough », résineux, herbacés et tranchants arrivent. Ces houblons sont souvent utilisés dans les bières plus proches d'un style « by the book » classique. Ce n'est pas pour tout le monde c'est certain, ou du moins, il faut être rendu là dans son cheminement brassicole. On n'accepte pas de faire un combat pour le plaisir avec Georges Saint-Pierre sans avoir un peu de couleur sur sa ceinture de karaté!

Les Pale Ale de style américain, les IPA de style américain ou les IPA de style côte-ouest américain sont un bon départ! L'amertume est presque raisonnable et elles goûtent la bière (malts, textures, alcool, odeurs et couleurs classiques) Elles vous permettent de découvrir ce style sans vous tacher d'amertume pour le reste de la semaine. Vous pourrez ensuite vous attaquer aux doubles, aux impériales IPA ou aux triples IPA. Les étapes de goûts de ces bières, à ne pas boire trop froides, sont impressionnantes.

Allez, n'ayez pas peur!

Équipe p'tit verrat